Articles récents

dernière nouvelle

Lundi 6 mars 2016 Ce matin nous avons rencontré Amandine Goulomès, travailleuse sociale du CEIIS, en charge du quotidien des migrants accueillis puis la famille et les jeunes gens. Elle apprécie le soutien que le collectif peut apporter. D'autant plus que sa charge de travail est lourde. Elle a consacré les premiers jours à installer au mieux les personnes accueillies, matériellement, afin de leur assurer le repos dont ils ont grand besoin. Maintenant, elle va répondre aux besoins spécifiques des uns et des autres . Les dons matériels amenés aux services municipaux ont été transportés au centre d'accueil. Amandine se charge de les répartir et de faire choisir. Elle envisage d'accompagner les personnes au secours populaire demain. Elle a pris contact avec les restaurants du coeur pour l'épicerie. Il reste le pain et les produits périssables à gérer . Apparemment, ils mangent beaucoup de pain, des œufs, des légumineuses, du riz, du curry, des raisins secs. Leurs besoins constatés concernent les moyens de communication avec leurs proches restés en Afghanistan, au Pakistan, en Iran...L'accès au Wifi étant impossible à l'ancienne gendarmerie, Amandine se propose de les amener dès que possible à la cyberbase ( cet après-midi). Le père de famille a besoin de communiquer avec ses deux filles ainées (14 et 15 ans) laissées au Pakistan chez leur oncle. Nous pensons lui permettre d'acheter une carte sim à la boutique de téléphonie (demain). La deuxième forte demande de la famille et des jeunes concerne la scolarisation et la poursuite d'études. L'apprentissage du français apparaît donc comme une priorité. Amandine a contacté la PEP 46 qui a répondu très favorablement en proposant de les intégrer aux cours d' apprentissage du français existant à Gourdon, voire d'en créer un nouveau pour eux. L'ensemble du groupe semble avoir le projet de demander l'asile politique en France. Un autre besoin important exprimé par les jeunes est de faire du sport : il y a parmi eux trois footballeurs et trois volleyeurs. Le problème à régler est celui des assurances. Amandine n'a aucune marge de manœuvre financière. C'est pour cela que nous organisons une quête pour répondre aux besoins cités précédemment et parer aux menues dépenses quotidiennes et alimentaires dans un souci de respecter au mieux leur autonomie. La quête s'effectuera demain lors de la distribution AMAP et samedi matin sur le marché. Vous pouvez nous contacter au Danièle Mianes 06 03 00 57 21 Renée Destacamp 06 88 94 09 67 Sylvie Crespo 06 32 37 36 34 -----------

Articles récents

Soutien aux migrants

Pour le maintien de l’accueil des « migrants » à Gourdon

SIGNEZ CI-DESSOUS

Pour le maintien de l'accueil des « migrants » à Gourdon

  

Bonjour.

[your signature]

76 signatures

Partager avec vos amis:

   

Nous citoyens, habitants du Lot, tenons à réaffirmer notre engagement pour l’accueil des migrants.

Depuis le 1er mars dernier, suite à la décision du gouvernement de mettre en place des « Centres de mise à l’abri » sous prétexte de désengorger les camps de Calais et Grande-Synthe, la commune de Gourdon a accepté l’ouverture sur son territoire d’un Centre d’Accueil et d’Orientation (CAO).

La commune a ainsi pu honorablement accueillir dans l’urgence une famille et des jeunes gens d’origine Afghane en provenance de Calais.

Au côté des associations caritatives, une partie de la population a traduit sa solidarité avec les migrants par la création d’un comité de soutien. De nombreux bénévoles ont également tendu la main, et généreusement proposé des aides de toute nature. Tous oeuvrent pour qu’un accueil digne des valeurs de la République leur soit offert.

Par ailleurs, le CEIIS (comité d’études et d’informations pour l’insertion sociale), association mandatée par l’État, répond aux besoins prioritaires des migrants et les accompagne sur le plan de leur demande d’asile.

Un mois plus tard, fin mars, dans la précipitation, la commune a dû faire face à l’arrivée de 19 nouvelles personnes suite au démantèlement, la veille, du camp de Stalingrad à Paris. Les conditions d’accueil sont alors devenues difficiles pour tous : migrants, municipalité, citoyens…(trouver en moins d’une journée des lits, des couvertures, de la nourriture…).

Ces circonstances ont poussé le Maire de Gourdon à demander, dans une lettre ouverte à la Préfète du Lot, la suspension temporaire du transfert de migrants vers la Commune. Alors même qu’il s’agissait pour le Maire de Gourdon d’attirer l’attention des services de l’État sur le fait que les conditions n’étaient pas réunies pour accueillir dignement les migrants, la Préfète du Lot a décidé de « bloquer » tout nouvel accueil à Gourdon.

Nous refusons que l’accueil des migrants à Gourdon fasse l’objet d’un règlement de compte politique et demandons par conséquent le maintien du Centre d’Accueil et d’Orientation de Gourdon. Nous appuyons madame le Maire de Gourdon qui est toujours volontaire pour participer à l’effort de solidarité nationale (Voir le communiqué sur le site internet de la commune de Gourdon).

Nous, citoyens exigeons en outre des moyens en rapport avec la situation :

  • pour échanger avec les arrivants (traduction, alphabétisation, livrets bilingues…) ;

  • pour coordonner les actions des bénévoles et des soutiens.

Nous, citoyens exigeons également la transparence des fonds alloués pour l’accueil ;

Nous appelons les citoyens du Lot à se mobiliser pour transmettre cet appel et lutter sans aucune forme de discrimination contre toutes les précarités.

Gourdon, le 18 avril 2016

Le collectif de soutien aux migrants

Un reportage cinématographique sur le C.A.O. (Centre d’Accueil et d’Orientation) et sur le collectif a été réalisé par les ”Actualités Locales au Cinéma”. Il est projeté au cinéma de Gourdon et sur le net à l’adresse suivante: http://www.panoramatv.fr/cinema/lesactualiteslocalesaucinema-32

SIGNEZ CI-DESSOUS

Pour le maintien de l'accueil des « migrants » à Gourdon

  

Bonjour.

[your signature]

76 signatures

Partager avec vos amis:

   

Nous souhaitons la bienvenue aux personnes qui viennent d’arriver dans notre commune et nous nous félicitons des conditions d’accueil que la mairie a su leur aménager dans un contexte incontestablement difficile. Nous ferons tout pour que ces personnes se sentent bien chez nous.

Nous apprécions d’être tenus informés, et nous serons attentifs au respect des personnes que la préfecture, la sous-préfecture et l’association référente sauront accorder dans ce temps d’un mois et demi trop limité

Nous nous tenons prêts à appuyer toute initiative favorable aux personnes concernées et nous nous disposons à participer aux réunions qui seront prévues dans ce sens.

Nous appelons tous les habitants à signer cet appel, et à se manifester auprès de la mairie de Gourdon dans le Lot pour nous rejoindre.

 

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site

Les articles

Articles récents

Commentaires récents